africasanlogocircle.png

AfricaSan 5 THEMES

Accélérer les progrès vers les engagements de Ngor pour atteindre les ODD.

SOUS-THEME # 1: Assainissement, 'hygiène et les ODD: ne laisser personne de côté

 

 

Ne laisser personne de côté sous-tend tous les objectifs de développement durable et les engagements de Ngor. En effet, ce sont souvent les plus pauvres et les plus vulnérables qui supportent le fardeau de la santé publique, et sont les plus démunis en matière de services publics. Afin de garantir un assainissement et une hygiène universels, gérés de manière sûre, nous devons identifier et cibler plus efficacement ceux qui sont les plus difficiles à atteindre avec des stratégies et des interventions spécifiques.
 

Ce sous-thème couvrira des initiatives éprouvées et transférables portant sur:
• Atteindre les plus pauvres, les plus vulnérables et les plus marginalisés
• Assurer que les processus et les résultats sont inclusifs
• Sexualité et relations entre hommes et femmes, garçons et filles
• Rôles, positions et impacts des femmes et des filles
• Soutenir ceux qui vivent avec des difficultés physiques ou mentales.

 

Il existe d’autres problèmes essentiels à la réalisation des objectifs de développement durable en matière d’eau potable et d’assainissement qui sont souvent négligés.


Pour refléter cela, ce sous-thème examinera également:
• Maintien des services et des comportements
• l'hygiène
• WASH dans les institutions

 

SOUS-THEME # 2: Politiques, institutions et réglementation

 

Des initiatives politiques, des institutions et des réglementations efficaces sont au cœur de nos progrès collectifs vers la réalisation des engagements de Ngor et des ODD. Le paysage politique, ainsi que le cadre institutionnel et réglementaire, fournissent un environnement propice à l’amélioration des services d’assainissement et des infrastructures. Des réformes sectorielles sont encore nécessaires dans de nombreux pays pour aligner et renforcer davantage la responsabilité et l’efficacité du secteur.


Ce thème fournit une plate-forme pour partager:
• Comment les pays ont réagi aux aspects liés à la fourniture de tous services d'assainissement dans les zones rurales et urbaines en termes de politique, de réforme institutionnelle et de réglementation.
• Progrès accomplis dans les domaines de la réforme et de l'amélioration des politiques d'assainissement et d'hygiène, réussites de la restructuration institutionnelle permettant de hiérarchiser les priorités en matière d'assainissement et d'hygiène.
• Progrès en matière de réglementation de l'assainissement et de l'hygiène en milieu rural et urbain
• Structurer et utiliser des tarifs, taxes et transferts innovant pour étendre la couverture aux communautés à faible revenu.
• Des engagements politiques pour faire en sorte que la politique passe à une mise en œuvre éfficace.
• Des expériences intersectorielles allant au-delà de la collaboration, réalisant le potentiel réel des efforts multisectoriels intégrés.
• Comment les effets de l'urbanisation rapide et les défis qu'elle pose pour l'assainissement et l'hygiène sont traités dans les quartiers informels.
• Succès du plaidoyer pour changer la politique d'assainissement et d'hygiène

 

SOUS-THEME # 3: Surveiller et utiliser les informations de terrain pour améliorer l'hygiène et l'assainissement

 

Avec la Déclaration de Ngor, les pays africains se sont engagés à mettre en place des systèmes de suivi, de rapport, d’évaluation, d’apprentissage et d’examen (nationaux et infranationaux) dirigés par les gouvernements et à se concentrer sur l’élimination progressive des inégalités d’accès et d’utilisation (engagements 1 et 9). Les milieux universitaires, le secteur privé, les ONG et d’autres parties prenantes utilisent les technologies de l’information pour faciliter l’utilisation des données pour servire la recherche et le dévelopement du fonctionnement des services d’assainissement. Alors que les pays africains progressent dans la mise en place de normes et de systèmes d’information visant à améliorer les services et à diffuser les résultats lors d’examens menés par plusieurs parties prenantes au niveau national, des défis importants restent à relever.
 

Les sessions de ce sous-thème doivent mettre en évidence:
 

Approches réussies, notamment en Afrique, montrant une amélioration progressive dans les domaines suivants:


• la monetisation des processus de reporting: national, régional et mondial;
• Mise en place de systèmes d’information sur l’assainissement et l’hygiène
• Estimation des investissements nécessaires pour obtenir des services de base gérés en toute sécurité
• évaluer les besoins en ressources humaines
• Suivi du budget
• évaluations de durabilité
• Utilisation des données pour développer des produits et services (services de vidange, construction, chaînes d’approvisionnement, etc.)


Des innovateurs africains et non africains démontrant l'utilisation de données dans des domaines critiques où les pays africains ont signalé des progrès limités:
 
• Évaluations acceptées au niveau national et identification des groupes vulnérables et non desservis
• C & E des services de base et avancés dans les espaces publics, les écoles, les centres de santé et autres institutions
• Communication des résultats du C & E: augmenter la priorité des résultats en matière d'hygiène et d'assainissement au niveau sous-national et avec la société civile et les citoyens
• Suivi / surveillance des déchets fécaux non traités éliminés dans l'environnement
• Évaluation des produits et services d’hygiène et d’assainissement, y compris, le cas échéant, la certification
• Données utilisées pour améliorer les approches et les résultats en matière d'hygiène

SOUS-THÈME N ° 4: Renforcement des capacités et du financement de l'assainissement en Afrique

 

a) Développement des capacités

Les institutions publiques et privées à tous les niveaux doivent avoir la capacité d'assumer leurs rôles et responsabilités pour une prestation efficace des services d'assainissement et d'hygiène. L'acces à des professionnels qualifiés est essentiel pour progresser. L'élaboration et le financement de stratégies visant à combler le déficit en ressources humaines pour l’assainissement et l’hygiène à tous les niveaux sont prioritaires dans les engagements de Ngor en matière d'assainissement et d'hygiène (engagement n ° 5 de Ngor). Cependant, des analyses récentes ont montré que les progrès ont été lents en Afrique.

La session de développement des capacités présentera des cas éprouvés et transférables du secteur WASH et d'autres secteurs sur ce qui a été fait pour traiter le développement des capacités en assainissement, dont les pays d'Afrique peuvent tirer parti. Les domaines de discussion possibles pourraient inclure:

• Identification et analyse des besoins en renforcement des capacités dans les programmes d’assainissement et d’hygiène.
• meilleures pratiques et mécanismes de renforcement des capacités; exemples de la manière dont les institutions de renforcement des capacités (institutions de formation gouvernementales, universités, ONG) peuvent s’engager efficacement pour répondre à la demande.
• Modèles innovants de renforcement des capacités et d'échange de connaissances.
 
b) Financement

Le financement est un facteur clé pour les programmes d’assainissement et d’hygiène. La Banque mondiale estime que la réalisation des objectifs WASH coûtera environ 114 milliards USD par an d'ici 2030, coûts correspondant à la construction de nouvelles infrastructures et non aux coûts d'exploitation et de maintenance de l'infrastructure dans le temps. Dans le même temps, l’aide publique au développement (APD) oscille autour de 18 milliards de dollars par an, ce qui est bien en deçà des besoins.
 
L'engagement n ° 3 de Ngor, «établir et suivre des lignes budgétaires d'assainissement et d'hygiène qui augmentent chaque année de manière constante pour atteindre un minimum de 0,5% du PIB d'ici 2020» est l'un des engagements les moins avancés par les pays africains. . Des mécanismes de financement novateurs seront nécessaires pour combler ce déficit financier.

La session de financement aura besoin de cas avérés et transférables sur ce qui a été fait pour combler les lacunes dans le financement de l'assainissement, dont les pays africains peuvent tirer parti. Les domaines de discussion possibles pourraient inclure:

• stratégies et mécanismes éprouvés de mobilisation de ressources pour financer l'assainissement et l'hygiène; inciter les investissements des gouvernements, du secteur privé et des ménages; combinaison de mécanismes de financement - taxes, tarifs et transferts directs, etc.
• les meilleures pratiques en matière de planification et d’allocation des investissements dans l’assainissement; estimation des besoins en investissements pour atteindre les objectifs en matière de services d'assainissement de base et gérés de manière sûre; les tendances dans le flux et l'utilisation des ressources nationales, des contributions des donateurs et des ressources du secteur privé.
• Mécanismes visant à améliorer la responsabilité et la transparence des dépenses d’assainissement; améliorer l'efficacité des ressources existantes; des systèmes permettant de suivre les investissements financiers aux niveaux national et infranational, etc.
• Passer du leadership et de la coordination à un financement sectoriel amélioré.

 
 
 
 
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

AFRICASAN5

African Ministers' Council on Water (AMCOW)

Tel: +234 909 607 4166

Email: africasan5@amcow-online.org

2018 AMCOW